Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 22:31

Titre clair et net, même si j'ai hésité entre celui-ci et  "la Lybie artistique" mais j'ai jugé ce jeu de mot trop nul pour figurer en en tête de cet article. Redevenons sérieux 2min (je sais c'est difficile mais des fois ça sert). Comme toujours il est impossible de donner une réponse ferme et unilatérale à cette question. Petit tour d'horizon:

 

Personnellement je ne peux cautionner un régime comme celui de Kadafi, dictatorial et refusant donc toute forme d’opposition. En partant de ce principe il apparait comme légitime d'intervenir afin d'aider un peuple à disposer de lui même et de se libérer de son oppresseur. Bien entendu les septiques me taxeront de naïf en lisant ces lignes mais un élément me permet quand même de tenir ces propos: le refus d'une intervention directe par débarquement de troupes terrestres. Mais je suis d'accord tout de même pour dire que qualifier cette attaque de croisade pour la liberté (un peu comme la guerre en irak non ?? ok ok je sors) est totalement en décalage avec la réalité. Alors oui il y a des raisons "cachées" mais jouons un peu au candide et réjouissons nous d'une attitude un peu intelligente face à une dictature, ce qui est suffisamment rare pour être signalé.

 

En fait on peut trouver plusieurs raisons à cette intervention: tout d'abord, le plus évident le pétrole. Évident oui mais pas si décisif que ça: la Lybie produit environ 1.5 millions de barils par jour ce qui représente 1.5-2% de la production mondiale (88M barils/jour). Ce qui n'est pas si conséquent dans la mesure ou l'Arabie Saoudite et les autres grandes puissances pétrolières peut absorber ce manque en augmentant sa production (ce qu'elle a déjà fait en partie sous la pression de la communauté internationale afin d'arrêter la flambée du prix de brut). Mais cette production part où ? Vers l'Europe (85%) ce qui peut expliquer pourquoi ce sont les puissances européennes qui ont mené les démarches au niveau de l'ONU (France et GB) et pourquoi les USA se sont contenté d'un simple accord de principe dans la mesure ou ce pétrole n'est pas vital à leur économie. Mais ils ont tout de même donné un accord et participeront sans doute dans une moindre mesure aux opérations pour conserver ce "standing" de pays des libertés et des droits de l'homme.

 

La ligues arabe a d'ailleurs fait part de ses craintes d’ingérence trop forte de l'occident dans ces affaires internes. Celle-ci ayant souhaité que l'intervention se limite à la zone d'exclusion aérienne ou alors une intervention militaire mais uniquement des états arabes voisins (excepté l’Algérie et la Tunisie, "alliés" du régime). Cette vision est également partagé par le président vénézuélien Hugo Chavez qui a condamné l'ingérence occidentale pour des motifs purement commerciaux. Vision que je partage partiellement, vous l'aurez compris ou vous le comprendrez.

 

La deuxième raison importante consiste en un sauvetage des meubles, en un alibi artistique (désolé je me suis senti obligé de le sortir). En effet, la diplomatie européenne a été largement critiquée à cause de son attentisme face aux révoltes égyptienne et tunisienne. La France d'ailleurs n'a strictement rien à se cacher dans ce domaine, et oui messieurs dames, la France était bien présente dans le monde arabe cet hiver: à votre avis qui a vendu les armes ayant servit à la répressions des révoltes dans ces pays.............

Cette diplomatie a donc des choses à se faire pardonner et quoi de mieux que le régime lybien dont la révolte est intervenue plus tard par rapport aux autres. Ceci explique pourquoi la France a tenu un rôle important dans la prise décision au niveau de l'ONU.

 

Voila donc pour ce rapide tour d'horizon. Souhaitons tout de même la chute rapide du dictateur pour que le conflit ne s'enlise pas ce qui aurait pour conséquences la défaite de la rébellion et sans doute une sanglante répression... Mais souhaitons le aussi pour que vive et survive cet esprit de révolte qui nous anime. 

 

Révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

 



 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 17:10

http://www.gauche-anticapitaliste.ch/wp-content/uploads/2009/09/licenciement-caricature-actionnaire.jpgEt non monsieur Brel ce n'est pas Mathilde qui est revenue mais Maggie. Ou pour être plus précis Marguaret Thatcher (mais pas encore son fantome...).

Bon j'exagère un peu, il ne s'agit pas de Maggie "himself" mais de son digne héritier. Par encore consacré certe, mais sur la bonne voie...

Je parle, vous l'aurez sans doute comprit de David Cameron premier ministre Britanique conservateur de son état. Mais pourquoi donc est ce que je me permet une telle analogie avec notre sympathique "Dame de fer" (attention je ne parle pas de la tour Eiffel !!). Et bien tout simplement parce que Mr Cameron a entreprit un plan de rigueur digne des fantasmes les plus fous de Mrs T.

Revenons en aux faits: Depuis son accession au pouvoir grâce au soutient des libéraux, Cameron (pas celle de Dr House hein, le premier ministre) s'est mis en tête, comme la plupart des puissances occidentales et sous l'impulsion des marchés financier, que le mieux pour relancer l'économie de son pays était d'adopter un plan de restriction budgetaire massif. Or nous avons déjà vu qu'il s'agissait d'une solution piège (voir le vrai faux piège de la rigueur). Mais qu'importe puisque ce que la bourse dit, les gouvernements le font !!

http://www.christophepaquien.fr/wp-content/uploads/2010/05/EUROPE-CANNIBALE-bd-400.jpgPetit résumé de ce plan: 500 000 emplois publics supprimés (même sarkozy n'en avait pas rêvé), retraite à 66ans et 91 000 000 000 d'euros d'économies budgetaires. Ce plans est de telle amplitude que le journal "The economist" parle d'un plan "sans précédents". Avec pour conséquences une baisse de 20% du budget de la police, de 25% pour les universités. Objectif: ramener les déficit de 10% à 1% en 2015

Vous l'aurez comprit les mesures prises par Cameron sont radicales masi l'oppositio à cette réforme l'est elle ?? Et bien globalement non à une exception prêt. En effet, environ 60% des Britaniques jugent inévitables ces coupes dans les dépenses publiques et accordent même une bonne confiance aux conservateurs pour accomplir cette tache (46% d'opinions favorables contre 20% aux travaillistes).

Mais heureusement il existe une exception à la règle et comme souvent elle vient de la jeunesse. Souvenez vous je vous disais que les fonds consacrés aux universités vont diminuer de 25% et cela va se traduire par une augmentation des frais d'inscription qui vont passer, accrochez vous bien, de 3290livres à 6000 voir dans certains cas 9000livres soit 10500 euros !! Face à cela uen manifestation rassemblant 50000 personnes a eu lieu à Londres et des débordements ont été constatés. Ce à quoi le gouvernement a répondu qu'il ne reviendrait pas en arrière et qu'il se refusait à admettre l'idée d'une université gratuite...(ça ne vous rappelle rien?? Je ne vise personne suivez mon regard, quoique derrière un écran c'est assez dificile).

http://www.cairn.info/loadimg.php?FILE=TDM/TDM_007/TDM_007_0126/fullTDM_id2847361810_pu2006-02s_sa10_art10_img001.jpgPlus généralement c'est la notion même d'état providence qui est remise en cause avec une coupe drastiques des aides sociales à tel point que prêt de 4 800 000 d'individus en âge de travailler vivent dans un foyer. De même la notion de travail gratuit va sous peu être introduite pour les chomeurs qui seront contraint de l'effectuer pour percevoir leurs allocations en baisse. Travail gratuit dont le but est de faire des économies et compenser une partie des suppressions d'emplois dans le public.

Ce qui m'inquiète dans cette histoire c'est l'inspiration qui pourrait naitre dans d'autres pays (la.... France par exemple) avec les conséquences néfastes que nous connaissons tous. Et le pire c'est que je vois arriver l'argument choc: "regarder en angleterre ils font pareil et personnes ne se plaint". Tachons donc de rester vigilant face à cette nouvelle menace, ce nouveau pas vers un libéralisme exécerbé dérèglementé.

 

"Pour que vive et survive cet esprit de révolte qui nous anime"

Révolutionnairement Votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 17:57

Me revoila de retour chers lecteur après quelques congés mérités (ou pas ). Pour mon retour je ne vais pas faire dans l'original puisque je vais vous parler des élections de mi-mandat qui ont eu lieu aux USA.

 

 Tout d'abord un petit rappel des faits. Comme tous les 4 ans les américains ont été appelé à élire leurs représentants au Sénat et à la chambre des...... représentants.  Je vais déjà commencé à foutre ma m--de en m'interrogeant sur le bien fondé de telles élections. Je ne parle pas du concept d'élections législatives que je défend mais de leur emplaçement en ce millieu de mandat. Mon interrogation prend d'ailleur tout son sens quand on observe les résultats et la défaite des démocrates qui perdent la Chambre(239 contre 183) et ne conservent le sénat que d'une courte tête (49 contre 46). Il apparait donc que le gouvernement démocrate de Barack Obama ne sera plus en mesure de poursuivre son action à cause du véto législatif qui va se mettre en place.

 

 

Qu'a donc eu, celui que l'on annonçait comme le méssi, pour mettre en place sa politique ?? 1 ans et 10 mois (il n'est officiellement président que depuis janvier 2009) ce qui est ridicule et donc insuffisant pour entamer, ne serait-ce qu'en surface, un programme politique de moyen terme (4ans ou plus). Certes certains dirigeants ont besoin de moins de temps que ça pour apparaitre sous leur vrai jour (je ne vise personne suivez mon regard) mais en général il est impossible de réformer éfficassement en si peu de temps.

 

http://renartleveille.files.wordpress.com/2009/01/barack-obama-gave-despoir.jpg?w=500&h=500J'en viens maintenant aux raisons de cet échec (que j'avais commencé à évoquer ici) prédit par la totalité des analystes politiques. Je reteindrai quatre causes principales:

La première est celle pour laquelle le plus d'espoirs avaient été placé en lui (trop d'espoir même à mon sens), je parle de la réforme de la finance dont les dérives sont apparues au grand jour durant la dernière crise. La loi de juillet 2010 protège un peu les petits porteurs américain contre les produits financiers douteux et instore un début d'embryon de controle sur les activités des fond spéculatifs tout en obligeant les banques à se doter de fonds de réserves conséquents afind éviter toute faillite. Mais ceci est jugé insuffisant par l'opinion publique qui n'a toujours pas comprit le prêt de 700 000 000 000$ aux banques sans aucunes contreparties au plus fort de la crise

La seconde concerne la réforme de la santé qui était un des pilliers de la campagne du candidat Obama et était nécéssaire quand on sait que 48 000 000 d'américains ne sont pas du tout couvert et que l'amérique est le seul pays occidental à ne pas lier citoyenneté et protection sociale. La loi du de mars dernier va enfin permettre à 32 000 000 d'américains d'être couvert et interdit aux assureurs de refuser d'assurer à cause d'entécédents médicaux.  Mais, malgré un cout de 940 milliards $ sur dix ans, le système n'est pas pour autant modifié en profondeur. En effet, la création d'une assurance publique a été annulée sous la pression des lobbys des assureurs et le retour au pouvoir de l'opposition risque de bloquer l'application de la loi.

http://lebleu.blogs.nouvelobs.com/media/00/01/209f2309f899d814dcaaa60d2dc6ac84.jpgLa troisième concerne le climat et le réchauffement climatique. En effet, les amendements proposé par les sénateurs McCain et Liberman visant une réduction de 17% des émissions en 2020 et de 80% en 2050 (par rapport à 2005) ont été rejetté par le Sénat le 22 juillet dernier. Les USA arriveront ainsi sans aucunes avancées lors du sommet de Cancùn de décembre prochain qui s'annonce déjà comme un nouvel échec (un de plus à quand la fin des belles paroles !? à quand les actes ??).

La dernière est plus contextuelle. En effet les chiffres de l'économie de ces derniers mois ne sont pas bons avec un marcher de l'immobilier en berne (à nouveau), Un nombre d'emplois crées trop bas pour faire baisser un chômage à 10%. Il apparait que la trop faible amplitude du plan de relance (pourtant de 1000 milliards de $) est à l'origine de la faible reprise de l'économie. Pourquoi ?? A cause de l'entourage même du président qui reste très (trop) proche des millieux financiers .

 

Le messi Obama ne pourra donc pas réellement essayer de réformer comme il s'était engagé à le faire. Certe il était prévisible de prévoir un échec d'Obama tant les espoirs placés en lui étaient grand mais on ne peut que regretter que les américains ne lui laissent pas réellement sa chance pour au moins s'engager dans un procésus positif pour les états unis et donc pour le reste du globe. Attention, je précise bien que je n'ai jamais crus qu'Obama change le monde, j'espèr(ais) qu'au mieux il s'engage dans le procésus décrit ci dessus.

 

 
"Pour que vive et survive cet esprit de révolte qui nous habite"

 

Révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 11:48

http://prix-immobilier.info/wordpress/wp-content/uploads/2010/07/bresil-environnement.jpgContrairement à David Lynch je ne parlerai par de Sailor mais uniquement de Lula. Attention je ne parle pas de l'actrice Laura Dern mais de Luiz Ignacio Lula da Silva, ex président du Brésil. En effet son 2nd mandat viens de s'achever et il semble son successeur, Dilma Roussef, soit en bonne place pour continuer le travail de celui qui a permit au Brésil de commencer à peser dans l'échiquier mondial avec environ 46% des suffrages exprimés. Si un second tour sera nécessaire, nul doute qu'avec ce score que la candidate de Lula soit prochainement investie. Je prends donc aujourd'hui le temps de revenir sur le bilan de Lula en tant que président du Brésil

 

Commençons par quelque chose de terre-à terre à savoir l'économie. Le bilan est plus qu'honorable avec une croissance suppérieure à 3% du PIB depuis 2004 et qui, après avoir reculé du 0.2% en 2009, devrait atteindre un niveau record de 7.5% en 2010. Le pays est devenu une grande puissance agricole en devenant le 2nd producteur et le premier consomateur d'agro carburants au monde. Lula, en se rapprochant de l'Inde et de l'Afrique du Sud, a réussi à créer un groupe de pression dans les instances dirigeantes de l'économie mondiale comme l'OMC ce qui a permit au Brésil de commencer à pesé dans la balance géopolitique mondiale.

 

http://www.jdf.com/basemedias/2008/07/12/103.0.785042715.gifConcernant le bilan social, il est globalement positif, en effet l'augmentation du salaire minimun et le plan Bolsa familia (plan social de Lula) ont permit de faire reculer la pauvreté, le nombre de citoyens vivant sous ce seuil fatidique étant passé de 77.8 à 53.7 millions de personnes en 5 ans. Cependant, si le niveau de vie a globalement progressé, grâce aux phénomènes cité ci dessus et la stabilité politique du pays, contrairement à l'époque du prédecesseur de Lula Fernando Cardoso; il ne faut pas oublier que les 11 millions de brésiliens les plus pauvres n'ont toujours pas prit l'assensseur social activé par Lula. On ne peut aussi oublier les minoritées indo-américaines, expropiriées et parquées dans des réserves pour faire pla ce au progret économique.

 

Diplomatiquement, le Brésil, via ses accords passés avec d'autres pays émergenants, est devenu l'un des portes paroles majeur de ce groupe d'états, plus même que le président Bolivien Evo Morales qui se fait plus porte parole de l'alter mondialisme du tier monde et de plus en plus aussi dans nos pays du nord (même si c'est encore embryonnaire). Lula jouit d'ailleur du titre honorifique d'homme politique le plus populaire du globe, Obama déclarant même "adorer ce type"

http://cartographie.sciences-po.fr/cartotheque/deboisement%20et%20environnement.jpg

 

 

 

 

C'est maintenant que le bas blesse. En effet comme je l'ai déjà suggéré plus haut, ce bond économique n'a pas fait que des heureux. En effet, les minorités indiennes n'ont cessé de se faire maltraitées par Lula en particulier lors de projet de barrages hydro-electriques qui ont noyés les terres de ces peuples. En témoigne le barrage construit sur le fleuve Paranà à proximité des chute d'Iguaçu à la frontière Brésilo-Argentine. Les quelques 600 000 indiens du brésil n'ont d'ailleur pas grand espoir concernant le scrutin en cour.

http://alconis.com/wp/wp-content/uploads/2009/12/tck-luiz-inacio-lula-da-silva.jpgDe même en faisant le choix de l'agriculture intensive, des OGM et des agro carburants, le Brésil se retrouve confronté à la disparition de la foret amazonnienne, également détruite afin d'accéder à des gisements de matières premières. Cette déforestation, se fait actuellement au rythme d'une Belgique par an environ malgré un recul de 47% en 2009 (tout de même 4500km²) selon les sources officielles. L'environnement n'a pas été une réussite sous Lula, mais le bon résultat de la canditate écologiste (mais néanmoins trop concervatrice concernant les moeurs se prononçant contre l'avortement entre autre) Marina SIlva avec 19% des voix fait naitre l'espoir d'un début de changement. De même ce thème de l'environement fut très présent durant la campagne.

On peut aussi reprocher à Lula d'avoir quelques peut oublié son passé de syndicaliste en entrant trop dans le système qu'il a combattut au fur et à mesure que ses mandats avançaient dans le temps. Contrairement à Morales qui continue son combat contre l'Organisation Mondiale du Crime.

http://www.populationdata.net/images/cartes/monde-ogm.png

 

 

pour que vive et survive cet esprit de révolte qui nous anime

Révolutionnairement votre
Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 10:47

http://www.abc-latina.com/cuba/images/prov/cuba_che.jpgDepuis quelques semaines, l'ancien présidents cubain père de la révolution de 59, Fidel Castro est réapparu sur le devant de la scène politique cubaine mais aussi internationale. Tout d'abord, le leader maximo a fait part de ses craintes d'un conflit nucléaire entre les USA et l'Iran-Corée du Nord (voir Fidel Castro ou le risque d'une guerre nucléaire) se faisant l'apotre du désarmement nucléaire mondial.

 

Mais il n'en est pas resté là. A 84 ans, Castro repart en guerre mais cette fois ci ce n'est pas contre les USA ou quelques dictateurs corrompus. Son premier combat c'est en faveur des juifs face à l'état Iranien arguant que le peuples juif a été historiquement "bien plus calomnié que les musulmans" et "responsable de tout" faisant ainsi sans doute référence aux dérives antisémites de ce XXe siècles bien qu'il est vrai que les juifs furent très souvent les bouc-émissaires des différentes forme d'état (ex: le guetto est une invention vénicienne).

 

http://www.intal.be/files/u77/AffChe_Pres_08_0_preview.jpgAutre déclaration choc du président du parti communiste cubain et cette fois ci concernant notre président. Ainsi Castro s'intérroge sur la santé mentale de Nicolas S se demandant ce qui se passerait si "sarkozy devenait fou comme cela semble se passer que ferait le conseil de sécurité des nations unis face à l'homme dirigeant la 3e puissance nucléaire de la planète". Castro parle également "d'holocauste racial" par rapport aux mesures prisent concernant les Roms. Ce à quoi Paris a répondu que le fait que "Castro s'interesse enfin aux droits de l'homme, ça c'est vraiment révolutionnaire".

 

Cuba, toujours sous l'impulsion de Fidel Castro, semble également s'aventurer dans une profonde réforme de son système économique qui a durement subi le contrecoup de l'éffondrement du bloc soviétique et qui est toujours sous l'embargo des USA. Ainsi le père de la révolution a affirmé, dans un entretien pour le journal américian "The Atlantic", que le modèle cubain avait montré ses limites. Ainsi, le gouvernement cubain, dirigé depuis 2006 par le frère de Fidel, Raoul Castro, a décidé la suppression de 500000 postes de fonctionnaires sur l'île  et c'est 1 000 000 de postes de fonctionnaires qui, à terme, vont être supprimés. Dans le même temps, le gouvernement va délivrer à ces personnes des sortes de certificats de travail leur permettant de s'engager dans le privé (coopératives indépendantes, baxu agricoles, petits commerces...).

 

http://www.libertyvox.com/img/photos/5237a75007dc447abe42ca30f8fdb179_2009_08_14_16_24_32/fidelcastro.jpgSon retour, il le justifie par une renaissance, se considérant comme "mort" ses 4 dernières années; en effet, depuis quelques mois, Castro s'est senti renaitre, a vu sa santé s'améliorer après une longue traversée du desert. Depuis lors, le premier secrétraire du parti communiste cubain, analyse le monde et s'inquiète, non seulement de la menace nucléaire, mais aussi de la main-mise des groupes privés et de "l'empire" américain sur la communication "l'arme la plus dévastatrice jamais inventée".

 La réaction des USA a cette volonté d'ouverture fut rapide Obama saluant les éfforts du régime.

 

Pour conclure, Cuba semble aujourd'hui se tourner vers une nouvelle image de marque delaissant ainsi sa vieille image d'épine dans le pied dans le pied de l'impérialisme américain et semble vouloir se tourner vers une stature de leader du monde libre, comprendre ici leader des insoumis au système capitaliste impérialiste. Se tournant plus vers l'altermondialiste que vers le communisme.

 

 


Expulsion de Roms: Castro critique la France

 

 

révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 10:43

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2010/06/1114244385.jpgSi l'actualité se prète plus à la mobilisation très importante d'hier contre la réforme des retraites je choisis volontairement de ne pas l'évoquer aujourd'hui. Aujourd'hui je choisis de parler d'un problème redondant dans l'actualité ces derniers mois voir ces dernières années. Je parle bien entendu de la Belgique et de la paralysie des institutions dont elle est victime.

 

Dernière pérépétie en date: la démission, accepté par le roi Albert II, du premier ministre socialiste francophone  Elio Di Rupo. En effet, celui-ci n'est pas parvenu à former un gouvernement d'union après la victoire du parti nationaliste NVA en Flandre lors des élections du 13 juin dernier.

 

La situation semble tellement tendue que la vice-premier ministre, Mme Onkelink, a évoqué l'éventualité de la fin de la Belgique mais craint que les populations les plus fragiles soient les dindons de la farce. Malgré cela, la population belge risque d'être appelée aux urnes afin de se prononcer ou non dans ce sens. Mais le risque d'un tel référendum est une encore plus forte radicalisation de l'électorat flamand qui a, comme chaque année, fait son traditionel tour de Bruxelles afin de rappeler aux francophones de la ville qu'ils sont entourés par des territoires francophones. Pour tenter de débloquer la situation, le roi a désigné deux médiateurs afin d'essayer de trouver un terrain d'entente là où personne n'y est arrivé ces 3 dernières années. Il s'agit d'André Flahaut du PS wallon et de Danny Pieters du NVA.

 

http://a6.idata.over-blog.com/600x491/0/41/73/87/Mes-images-5/1944_dec1808bis_jpg_0KC4ZXSP.jpgComme à chaque fois, le sort de la capitale Bruxelle est au coeur du débat mais il semble qu'elle soit plus d'avis de se ranger du coté de la wallonie ce qui effraye les flamand de la région. De plus en cas de scission, le partage de la dette publique de 300 miliards d'euros (100% du PIB) serait aussi source de problèmes. De même en cas de séparation il faudrait aux deux états renégocier depuis le début les 35 chapitres d'adhésion à l'UE puis à la monnaie unique, bref un vrai parcours du combattant.

 

La menace de séparation est donc réelle mais improbable aux vus de tous les problèmes (donc seulement une petite partie est évoquée ci dessus) que cela impliquerait. Mais ce spectre menace toujours un pays dont tout de même la majorité de la population reste attachée.

 

http://caricature-politique.pixleen.com/public/illustration/abstention-electorale.jpgPour élargir le problème, on constate depuis deux ans un retour du populisme en Europe avec un phénomène similaire à celui des années 30. En effet, les partis extremistes étaient en recul ces dernières années et depuis la crises leur poids grandit de plus en plus au point de causer des problèmes dans les institutions démocratiques de ces pays. Comme en Hongrie ou le Jobik a remporté 3 sièges de députés à Strasbourg. Ou comme au Pays Bas où les deux partis traditionnels (les Liberaux et les Chrétiens-démocrates) on tenté un rapprochement avec un forcené islamophobe nommé Geert Wielders afin de s'assurer une majorité. la France n'est pas en reste avec une Marine Le Pen qui serait 3e aux prochaines échéances présidentielles

 

On constate ainsi que la crise économique, qui implique une crise sociale, est à nouveau un terrain propice à la naissance des extrèmes comme le disait Truman à propos du plan Marchall qui avait pour but "officiel" de limiter la misère dans une europe en ruine pour que ces forces nationalistes ne puissent s'enraciner. Même si la situation n'est pas la même que en 1930 il faut prendre garde à ce que le peu de démocratie qu'il reste dans nos systèmes soit sauvegardée.

 

révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 11:46

http://a7.idata.over-blog.com/1/11/35/09/2009/dictature-democratie.gifCes derniers jours est sortit un sondage stupide, en tout cas sufisament pour que je m'y interesse, aux USA. En effet, selon 18% des américains, leur président Barack Obama serait musulman. Ce sondage n'aurait aucune importance si ce chiffre n'avait pas été de 12% il y a deux ans.

 

Mais pourquoi une telle augmentation ?? Parce que le président des USA s'est récement prononcé en faveur de la construction d'une mosquée dédiée à la liberté religieuse, valeur chère au président. Position que de nombreux observateurs considère comme risquée.

 

En quoi cette déclaration est elle menaçante pour le président ?? Tout simplement parce que les vieux démons ultra conservateurs de l'amérique sont de retour alors que l'espoir était né qu'ils avaient disparu suite à l'élection d'un président afro-américain. Mais il semble que ces derniers aient juste été mais en sommeil.et se sont réveillés au point de mettre en difficulté les élus démocrates en vus des prochaines élections

 

Le problème c'est qu'en occident, la pratique de la religion musulmane (ou dans ce cas précis une hypothétique appartenance) est synonyme de nombreux préjugés: intégrisme, terrorisme et j'en passe. Et le risque est grand que beaucoup d'américains pensant que leur président est musulman aient les mêmes préjugés. En bref: il n'y a qu'un pas jusqu'a ce que Obama ne soit taxé de terroriste.

 

http://www.jeanmariedarmian.fr/wp-content/uploads/2009/08/01/democratie-passage-aux-actes/democratie.jpg"le congrès ne fera aucune loi qui touche à l'établissement ou interdise le libre exercice d'une religion, ni ne restreigne la liberté de parole ou de presse ou le droit du peuple de s'associer paisiblement et d'adresser au gouvernement des petitions pour le redressement de ses griefs"

C'est la partie en gras de cette traduction du premier amandement de la constitution des USA qui m'interesse ici. Il nous révèle que la liberté religieuse est de mise dans ce pays et que donc les inquiétudes concernant les hypothétiques moeurs religieuses du président sont inconstitutionelles.

 

Le décalage entre les belles phrases de la déclaration de principes régissant le pays et la réalité est donc flagrant. Je vais même jusqu'a parler d'hypocrisie occidentale dans la mesure ou nombre des agissements et des déclarations des pays occidentaux (particulièrement la France et les USA) sont souvent contraire aux idéaux qu'ils véhiculent dans l'immaginaire collectif, je parle de valeurs de libertés, de justice et autres piliers d'états démocratiques.

 

Image5Ainsi les déclarations racistes du gouvernement français (voir Nicolas S une lente dérive fascisante et la 3e guerre mondiale a commencé et on est même pas au courant), les lois limite raciales sur l'immigration dans les états frontaliers du Méxique, les agissements des militaires américains partout dans le monde, guantanamo jusqu'a il y a peu et j'en passe sont révélatrice du décalage croissant entre les belles paroles et les mots d'amours pononcés lors des discourts et le concret décidé dans les assemblés. Et bien souvent le constat est le même pour bien des domaines comme l'écologie (voir le vert est dans le fruit), domaine dans lequel nous attendons toujours les décrets permettant de réelement mettre en application les engagements des diverses conférence sur l'état de la planète

 

Malheureusment je crains que rêver d'un monde non hypocrite est pur utopie mais il y a une marge entre les deux extrèmes énoncés et l'atteindre serait déjà un sacré progret !

 

révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 11:47

http://www.journaleuropa.info/image/article/1197130771_main.jpgCes derniers jours, la commission parlementaire de Bruxelles a proposé la ré-introduction des farines animales dans l'agriculture et comme souvent les lobbys (dans ce cas précis le lobby agro-alimentaire) sont pointés du doigt par les organisations écologistes.

 

Tout d'abort, petit rappel de la définition du lobbying: il s'agit d'un groupe de pression, plus ou moins organisé, qui vise à faire valoir des interets privés dans les structures publiques (ici le parlement européen). Il exsite deux types de lobby: les lobbys privés représentant des multinationales et les lobbys citoyens représentant des ONG.

 

Du coté de l'europe le lobbyisme est omniprésent. En effet, on compte environ 15000 lobbyistes pour autant de fonctionnaires européens (dont 736 députés). Que ce soit les groupes agro-alimentaires, énergétiques, pharmaceutiques, du tabac, des armes, de l'environement... Tous sont présents et possèdent des bureaux à Bruxelles et à Strasbourg.

 

http://www.lobbycratie.fr/wp-content/uploads/2010/03/R%C3%A9partition-par-pays.jpgLe problème en Europe, au dela du concept même de lobby, c'est que la transparence concernant ceux-ci est plus que limitée. Ainsi, un rapport de Alter-EU à ce sujet affirme que 60% des structures de lobbys ne sont pas référencées donc "illégales"; l'endrament laisse donc bien à désirer. Alter- EU qui est une ONG se battant pour la transparence des lobbys à Bruxelles continue d'ailleurs son attribution du prix du pire lobby européen afin de "récompenser" les pires atteintes à la déontologie et à la démocratie européene des organismes de lobby

La France, l'Allemagne et la Belgique constituent le trio de tête en matière de lobbying européen avec, rien que pour le cac40 8.6 millions d'euros juste pour Bruxelles !      part de chaque pays dans le lobbyisme européen

 

Mais ces lobbys ne sont pas endémiques; en effet, on en trouve partout, de l'assemblé nationale en France au plus hautes instances dirigeantes des USA. Mais le cas de la Fance est particulier dans la mesure ou cette pratique n'est pas reconue et reste largement taboue en France même si elle existe de  puis la 4e république.

                                                                             

 

http://a33.idata.over-blog.com/0/58/28/37/lobby-copie-1.jpgMais la pratique du lobbyisme soulève deux problèmes. D'une part on peut considérer qu'il s'agit d'une atteinte à la démocratie dans la mesure ou se sont des groupes privés qu'aucun citoyens n'a choisi qui prennent les décisions concernant tous les citoyens de la collectivité ou le lobbyisme est pratiqué. Il s'agit donc d'une dictature du lobbyisme, donc des multinationales car leur agissement est despotique dans la mesure ou elles n'ont pas le soutient (par les urnes) d'une majorité. D'autre part, des problèmes de corruption peuvent ausi apparaitre: comment imaginer vous que la "pression" propre aux lobbyistes s'exécute ?? Par la présentation de liasses de billets... Et qui dit argent versé à des élus afin de faire valoir ses interets dit forcement corruption.

 

Le contre pouvoir aux lobbys existe à Bruxelles, il s'agit du lobby citoyen (celui des ONG) mais son action est trop limité dans la mesure ou leurs armes comptent moins de zéro que celles d'en face. Au mieux, ces groupes eviter le pire mais limiter les dégats, est-ce suffisant ??

 

 

 

révolutionnairement votre

Le Che de Fermont  

Partager cet article
Repost0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 12:17

http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/201008/02/189731-fumee-provoquee-incendies-enveloppait-moscou.jpg

 

Paris s'écroule New York city iroquois qui déboulent maintenant .... Allez

 

Si je me permets de reprendre les paroles de noir désir "le grand incendie" C'est qu'en effet il y a le feu partout, en Russie en tout cas. Vous n'êtes pas sans savoir qu'a cause d'une canicule sans précédent, le plus grand pays du monde (par sa taille pas de méprise) est en proie à de gigantesques incendies.

 

http://www.developpementdurable.com/gfx/newsArticles/zoomThumbs/090220173938.jpgLe problème est que ces incendies ont lieu dans des zones à risque pour 2 raisons: Tout d'abord la région de tchernobyl et les forets radioactives qui l'entourent est touchée. Or le feu, en brulant ces étendues boisées, va dispercer les particules radiactives présentes dans le bois aux 4 vents, le risque d'une nouveau nuage est nul mais pour les populations proches le risque d'une irradiation augmente dangereusement. De même, ces incendies menacent des sites de retraitement des déchets nucléaires, j'ai d'ailleur beaucoup aimé la manière dont ont été traité ces informations sur france inter en particulier (mais j'imagine que c'était partout pareil). Je vous raconte: début du journal de 12h, le présentateur commence sa brève par ce que je viens de vous ennoncer les lignes précédentes et ce pendant 3 secondes environ alors qu'il est légitime de se demander si il y a ou non risque d'une catastrophe nucléaire. Bravo au bureau de censure, bravo à toutes celles et à tous ceux qui manipulent l'information !!!

 

http://s2.lemde.fr/image/2010/08/03/600x300/1395029_3_bf08_a-paris-la-tonne-de-ble-a-depasse-les-200.jpgMais désormait les feux étant, oficiellement, sur le point d'être maitrisés, ce n'est pas sur ce sujet que je vais m'attarder mais sur un autre potentiellement plus grave. Il s'agit d'une éventuelle pénurie de céréales. En effet, la production Russe, habituellement de prêt de 100 millions de tonnes de blé va chutter jusqu'a 60-65 millions de tonnes soit 35-40% de perte. Or la Russie est le 3e exportateur mondial de blé (avec l'an dernier 21.5 millions de tonnes exportées) qui est l'un des aliments de base de nombreux hommes sur terre.

 

Le problème c'est que le gouvernement Russe a décidé un embargo sur ces exportations c'est à dire une suspension car les besoins annuels en blé de sa population ne sont même pas couvert par la production restante. Cette désision a été prise dans le but d'éviter une trop forte inflation des prix du blé dans le pays est ainsi attiser les conflits sociaux ce que le gouvernement ne veut surtout pas (et tant qu'il y a arbeit und brot pas trop de risque de contestation mais si on enlève ça la musique devient tout de suite différente). Il va donc y avoir un trou dans la production mondiale, les spéculateurs l'ont vite comprit et après cette annonce de suspension le prix du blé est monté en flèche à la bourse de Chicago. Pour nous occidentaux cela se traduira par une "faible" augmentation du prix des pates, du blé voir du pain mais sans autres conséquences (c'est déjà pas mal quand même). Mais ayons une pensée pour les habitants du tier monde pour lesquels cette augmentation même si elle est limitée risque de mettre à mal leur stabilité alimentaire. De nouvelles émeutes de la faim, comme en 2008, sont donc à craindre

 

Ainsi donc et comme de bien entendu, les conneries de l'occident (le réchauffement climatique n'étant sans doute pas étranger à cette canicule donc à ces indendies) vont avoir des répercutions sur ceux qui sont le moins fautifs dans l'affaire: la mondialisation, c'est quand tout le monde en profite

http://stephburkina.blog.lemonde.fr/files/2008/05/dessinglez.1209924658.jpg

 

révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 10:41

Mesdames et Messieurs me voici de retour après des vacances bien méritées durant lesquels je me suis détendu sans oublier

 

Revenons donc, maintenant que je suis reposé, à nos moutons. Aujourd'hui le chef d'état major de l'armée irakienne le lieutenant général Babakir Zebari a affirmé que les forces occidentales et plus particulièrement l'armée américaine devraient rester dans le pays jusqu'en 2020 alors que le président Obama avait argué durant la campagne que les USA retireraient leur troupes au plus tard fin 2011 soit dans un an !! Vous admetterez qu'entre un an ou 10 ans il y a une marge, un monde même.

http://gponthieu.blog.lemonde.fr/files/1dmocratie_af_1.jpg

L'argument avancé par les américians est que les violences dans le pays sont en constante régression. EN effet, depuis les emeutes inter-ethniques de 2006-2007 le pays est "plus sur", je mets des guillemets car "plus sur" ne veut pas dire "sur": et oui il ne faut pas oublier que les attentats et les violences sont quotidients dans le pays. Mais qu'importe après tout puisque maintenant le vilain dictateur mis en place par la CIA a été remplacé par une gentille démocratie, alors si le peuple crève ce n'est plus notre problème vu que maintenant le pétrole est libre d'exploitation, euh pardon, les droits de l'homme vont enfin pouvoir être respectés. C'est bien de pouvoir se sentir vivre dans un monde où tout le monde il est beau, ou tout le monde il est gentil... Malheureusement on ne peut que constater ce qui suit: depuis le départ de Sadam, la seule diférence en Irak est que maintenant les habitants ne peuvent même plus sortir dehors sans se faire dispercé au 4 vents. Ils avaient la dictature de Sadam, maintenant ils ont celle des chefs religieux et de l'armée occidentale

 

Le général Zebari quant à lui a déclaré que "le retrait se passe bien parce que les américains sont toujours là", cruel de sens et de vérité. Je traduis: "tant qu'il sont là, je vais pouvoir espérer allé acheter mon pain sans me faire napalmisé, mais le jour ou ils partiront, on sera dans une merde sans nom". Il faut savoir que les violences ont doublé entre juin et juillet dans le pays. Mais bon ce ne sont que des pauvres, pas de soucis à ce faire pour nous tant que ce pauvre malheureux pétrole sans défense n'a rien  http://www.opossum.ca/guitef/archives/DanzigerCostPlus.jpg

 

Tout ceci ne fait que confirmer le coté colonialiste de l'expédition "on arrive, on rase tout, on prend ce qui nous interesse et on s'en va, au revoir bonne journée et démerdez vous !!" tel est la philosophie de l'expédition du monde libre contre les forces du mal. Et le phénomène n'est pas isolé, Afganistan, Israel, et bientot peut être Iran pour ne citer que les récents mais les coups d'états d'extrème droite en amérique du sud dans les 60's 70's répondent également à cet ordre d'idée.

 

 

Aller vive le monde libre, vive les USA, vive le pétrole et a mort les vilains méchats dictateurs au label CIA

http://www.bakchich.info/local/cache-vignettes/L176xH250/jpg_irak_jpeg-9e93b.jpg

 

révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0