Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 15:33

http://sarkozynews.canalblog.com/images/Biz.Chirac.Fusible.JPGSuite aux émeutes grenobloises, notre bien aimé chef à toutes et à tous (dîtes le vous aussi si vous ne voulez pas finir fiché !!) notre grand (oui là je perds toute crédibilité) notre puissant (demandons confirmation à Carla) président a renvoyé le préfet de l'isère Albert Dupuy, comme un signe lancé à la foule pour la calmer. Une tête devait tomber pour calmer les ardeurs populaires, quoi de plus normal donc si ce n'est qu'en plus aucun travail de fond ne sera engagé pour résoudre le problème, je parle d'un travail de dialogue, d'éducation, de social. De plus le remplaçant de Mr Dupuy n'est autre qu'un ancien policier, joli coup médiatique non ?? Comme si les préfets n'étaient que de simples policiers chargés de surveiller pour l'état des pans entiers du territoire national. (voir Nicolas S une lente derrive fascisante)

 

Mais des fusibles, il y en a toujours eu, de tout temps et dans tout les pays. Ainsi le premier ministre est le fusible le plus important: de l'appareil étatique. Souvenez de Jean Pierre Raffain limogé après la tempête causée par "son" CPE, là aussi il s'agissait d'une opération de com pour calmer la foule. Actuellement François Fillon tiens ce role mais sans brio puisqu'il est toujours en place (un bon fusible saute pendant un orage lorsque la foudre s'abat)

Le ministre est également un fusible haut-placé, derniers en date à avoir sautés: Alain Joyandet et Christiant Blanc dans le cadre de l'affaire Woerth- Bettencourt. Ceux-ci ce n'est pas un orage qui les a fait sauter, ou plutot si, un orage mais un orage politique (comme quoi la météo a réponse à tout). Si ils ont été remercié (et  j'imagine que cela a été fait gracieusement) c'est pour tenter d'éteindre un incendie qui aurait put atteindre les plus hautes sphères de l'éxécutif et pour calmer l'opinion. Sauf que manque de bol les têtes décapitées étaient des inconnus et ce n'est pas eux qui étaient visés par la fronde populaire même si leur renvoi se justifiait parfaitement compte tenu des faits reprochés. Ainsi ce coup de com fut sans succès car ne visant pas la bonne personne. Là ou Chirac avait renvoyé un incompétent notoire pour le remplacé par le héro du monde libre (CQFD le discours de Villepin à l'ONU contre la guerre en Irak) Nicolas S, pour ne pas le nommer, remplace des anonymes notoires par d'autres anonymes notoires. Une fois de plus la communication élyséenne a montré ses limites.

 

Continuons a descendre dans la hiérarchie, nous arrivons maintenant aux préfet, représentants de l'état dans les collectivités térritoriales. Leur limogage n'a en général que peut d'effet sur l'opinion car leur role, aux yeux de tout un chacun, reste flou tout comme leur champs d'action. De plus, les préfets sont là aussi très souvent des anonymes connus que des obscurs bureaux du parti au pouvoir et de l'état en place

 

Les préfets ont également leur propre fusibles, les sous préfets qui en ont eux même..... Ainsi tout le monde à son porte chapeau aux deux maillons: les plus haut et le plus bas. Le plus haut est intouchable: nous sommes tous "chat bite", pour reprendre l'expression, et comme on ne peut pas retoucher son père il est perché (article 68 de la constitution je crois) tandis que le maillon le plus bas est "chat bite" et donc condanné à subir son père perché (vous voyez comme c'est simple le droit constitutionnel !)

Voila donc ce rapide tour de terrain dans les circuits électriques étatiques régis par de multiples lois aux noms bizarres, au libellé inconpréhensible et au contenu indigeste pour tous les étudiants préparant des concourts dans la physique.

http://img528.imageshack.us/img528/8841/fillon1fr6.jpg

révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0

commentaires