Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 10:47

http://www.abc-latina.com/cuba/images/prov/cuba_che.jpgDepuis quelques semaines, l'ancien présidents cubain père de la révolution de 59, Fidel Castro est réapparu sur le devant de la scène politique cubaine mais aussi internationale. Tout d'abord, le leader maximo a fait part de ses craintes d'un conflit nucléaire entre les USA et l'Iran-Corée du Nord (voir Fidel Castro ou le risque d'une guerre nucléaire) se faisant l'apotre du désarmement nucléaire mondial.

 

Mais il n'en est pas resté là. A 84 ans, Castro repart en guerre mais cette fois ci ce n'est pas contre les USA ou quelques dictateurs corrompus. Son premier combat c'est en faveur des juifs face à l'état Iranien arguant que le peuples juif a été historiquement "bien plus calomnié que les musulmans" et "responsable de tout" faisant ainsi sans doute référence aux dérives antisémites de ce XXe siècles bien qu'il est vrai que les juifs furent très souvent les bouc-émissaires des différentes forme d'état (ex: le guetto est une invention vénicienne).

 

http://www.intal.be/files/u77/AffChe_Pres_08_0_preview.jpgAutre déclaration choc du président du parti communiste cubain et cette fois ci concernant notre président. Ainsi Castro s'intérroge sur la santé mentale de Nicolas S se demandant ce qui se passerait si "sarkozy devenait fou comme cela semble se passer que ferait le conseil de sécurité des nations unis face à l'homme dirigeant la 3e puissance nucléaire de la planète". Castro parle également "d'holocauste racial" par rapport aux mesures prisent concernant les Roms. Ce à quoi Paris a répondu que le fait que "Castro s'interesse enfin aux droits de l'homme, ça c'est vraiment révolutionnaire".

 

Cuba, toujours sous l'impulsion de Fidel Castro, semble également s'aventurer dans une profonde réforme de son système économique qui a durement subi le contrecoup de l'éffondrement du bloc soviétique et qui est toujours sous l'embargo des USA. Ainsi le père de la révolution a affirmé, dans un entretien pour le journal américian "The Atlantic", que le modèle cubain avait montré ses limites. Ainsi, le gouvernement cubain, dirigé depuis 2006 par le frère de Fidel, Raoul Castro, a décidé la suppression de 500000 postes de fonctionnaires sur l'île  et c'est 1 000 000 de postes de fonctionnaires qui, à terme, vont être supprimés. Dans le même temps, le gouvernement va délivrer à ces personnes des sortes de certificats de travail leur permettant de s'engager dans le privé (coopératives indépendantes, baxu agricoles, petits commerces...).

 

http://www.libertyvox.com/img/photos/5237a75007dc447abe42ca30f8fdb179_2009_08_14_16_24_32/fidelcastro.jpgSon retour, il le justifie par une renaissance, se considérant comme "mort" ses 4 dernières années; en effet, depuis quelques mois, Castro s'est senti renaitre, a vu sa santé s'améliorer après une longue traversée du desert. Depuis lors, le premier secrétraire du parti communiste cubain, analyse le monde et s'inquiète, non seulement de la menace nucléaire, mais aussi de la main-mise des groupes privés et de "l'empire" américain sur la communication "l'arme la plus dévastatrice jamais inventée".

 La réaction des USA a cette volonté d'ouverture fut rapide Obama saluant les éfforts du régime.

 

Pour conclure, Cuba semble aujourd'hui se tourner vers une nouvelle image de marque delaissant ainsi sa vieille image d'épine dans le pied dans le pied de l'impérialisme américain et semble vouloir se tourner vers une stature de leader du monde libre, comprendre ici leader des insoumis au système capitaliste impérialiste. Se tournant plus vers l'altermondialiste que vers le communisme.

 

 


Expulsion de Roms: Castro critique la France

 

 

révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> <br /> merci de rester poli !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> merci d'arreter de dire conneries<br /> <br /> <br /> vas te coucher<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre