Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 22:31

Titre clair et net, même si j'ai hésité entre celui-ci et  "la Lybie artistique" mais j'ai jugé ce jeu de mot trop nul pour figurer en en tête de cet article. Redevenons sérieux 2min (je sais c'est difficile mais des fois ça sert). Comme toujours il est impossible de donner une réponse ferme et unilatérale à cette question. Petit tour d'horizon:

 

Personnellement je ne peux cautionner un régime comme celui de Kadafi, dictatorial et refusant donc toute forme d’opposition. En partant de ce principe il apparait comme légitime d'intervenir afin d'aider un peuple à disposer de lui même et de se libérer de son oppresseur. Bien entendu les septiques me taxeront de naïf en lisant ces lignes mais un élément me permet quand même de tenir ces propos: le refus d'une intervention directe par débarquement de troupes terrestres. Mais je suis d'accord tout de même pour dire que qualifier cette attaque de croisade pour la liberté (un peu comme la guerre en irak non ?? ok ok je sors) est totalement en décalage avec la réalité. Alors oui il y a des raisons "cachées" mais jouons un peu au candide et réjouissons nous d'une attitude un peu intelligente face à une dictature, ce qui est suffisamment rare pour être signalé.

 

En fait on peut trouver plusieurs raisons à cette intervention: tout d'abord, le plus évident le pétrole. Évident oui mais pas si décisif que ça: la Lybie produit environ 1.5 millions de barils par jour ce qui représente 1.5-2% de la production mondiale (88M barils/jour). Ce qui n'est pas si conséquent dans la mesure ou l'Arabie Saoudite et les autres grandes puissances pétrolières peut absorber ce manque en augmentant sa production (ce qu'elle a déjà fait en partie sous la pression de la communauté internationale afin d'arrêter la flambée du prix de brut). Mais cette production part où ? Vers l'Europe (85%) ce qui peut expliquer pourquoi ce sont les puissances européennes qui ont mené les démarches au niveau de l'ONU (France et GB) et pourquoi les USA se sont contenté d'un simple accord de principe dans la mesure ou ce pétrole n'est pas vital à leur économie. Mais ils ont tout de même donné un accord et participeront sans doute dans une moindre mesure aux opérations pour conserver ce "standing" de pays des libertés et des droits de l'homme.

 

La ligues arabe a d'ailleurs fait part de ses craintes d’ingérence trop forte de l'occident dans ces affaires internes. Celle-ci ayant souhaité que l'intervention se limite à la zone d'exclusion aérienne ou alors une intervention militaire mais uniquement des états arabes voisins (excepté l’Algérie et la Tunisie, "alliés" du régime). Cette vision est également partagé par le président vénézuélien Hugo Chavez qui a condamné l'ingérence occidentale pour des motifs purement commerciaux. Vision que je partage partiellement, vous l'aurez compris ou vous le comprendrez.

 

La deuxième raison importante consiste en un sauvetage des meubles, en un alibi artistique (désolé je me suis senti obligé de le sortir). En effet, la diplomatie européenne a été largement critiquée à cause de son attentisme face aux révoltes égyptienne et tunisienne. La France d'ailleurs n'a strictement rien à se cacher dans ce domaine, et oui messieurs dames, la France était bien présente dans le monde arabe cet hiver: à votre avis qui a vendu les armes ayant servit à la répressions des révoltes dans ces pays.............

Cette diplomatie a donc des choses à se faire pardonner et quoi de mieux que le régime lybien dont la révolte est intervenue plus tard par rapport aux autres. Ceci explique pourquoi la France a tenu un rôle important dans la prise décision au niveau de l'ONU.

 

Voila donc pour ce rapide tour d'horizon. Souhaitons tout de même la chute rapide du dictateur pour que le conflit ne s'enlise pas ce qui aurait pour conséquences la défaite de la rébellion et sans doute une sanglante répression... Mais souhaitons le aussi pour que vive et survive cet esprit de révolte qui nous anime. 

 

Révolutionnairement votre

Le Che de Fermont

 



 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires